Cliquez ici pour revenir à la page d'accueil

Les semis intérieurs

 Trucs et conseils


Pourquoi faire des semis? 

Partir mes semences est toujours une activité qui est très importante à mes yeux; il y a tant d'espoir... :-) dans si petite semence.

Les semis intérieur demande naturellement plus de travail mais c'est évidemment plus économique... même s'il faut dépenser plus d'argent pour l'équipement et les accessoires de base nécessaires pour la germination la première fois. 

Cette activité nous permets d'avoir dans nos jardins et potager d'autres variétés de plants que celles offerts par les grands producteurs. 

Pour avoir un avant-goût du printemps en Mars et Avril dans nos maisons et en retirer plus de plaisir, de fierté ou de satisfaction à voir pousser nos graines!

De nombreuses questions nous viennent à l'esprit et je souhaite qu'avec cette page, vous trouverez des réponses à vos questions. 

 

Voici mes petits trucs revus et corrigés pour 2003 :

Si vous n'êtes pas certain que vos graines/semences sont encore pleines de vitalité, il s'agit de faire cette opération très simple; il faut disposer de 10 graines dans un "essuie-tout" humide que vous roulerez et le déposer dans un sac de plastique au-dessus du réfrigérateur, du chauffe-eau ou dans un endroit chaud et ce, pour voir si les graines vont germées (délai 1 à 2 semaine) et vous confirmer si elles sont bonnes pour des semis. Il faut savoir que dès que l'humidité fait gonfler la graine, elle développe une racine. Vous pouvez commencer aujourd'hui même! 

Pour le terreau, j’utilise celui de la compagnie PREMIER, le PRO-MIX qui est un « MÉLANGE POUR EMPOTAGE ET SEMIS » Il est de culture léger et polyvalent-idéal pour les semis, l'empotage, le repiquage et la transplantation. Fait de tourbe de sphaigne de qualité supérieure, il retient bien l'humidité tout en permettant le drainage et l'aération des racines. 

Pour bien réussir ses semis, il faut prévoir 12 à 14 heures de lumière par jour. Les fenêtres situées vers l’Est ou le Sud conviennent bien. Par ailleurs, il vaut mieux prévoir un éclairage d’appoint comme les fluorescents. Il n’est pas nécessaire d’avoir des fluorescents pour les plantes comme Vérilux ou Vitalite, je réussis très bien avec les "coolwhite". Il faut les placer à 6 pouces ou 15 cm des plants. Pourquoi des fluorescents au lieu de lumières incandescents ? Simplement que l'éclairage incandescent dégage trop de chaleur et pas assez de lumière. 

Je dispose mon terreau dans tous les contenants à ma portée, je réutilise les pots de yogourt, les bouteilles de 2 litres (dont je coupe le haut que je garde pour faire une serre).

Les caissettes en polystyrène, les contenants à œufs en plastique et les pots de tourbe biodégradable qui donne l'avantage qu'ils peuvent être plantés en terre avec le plant, ce qui ne dérange pas les racines. Par ailleurs, depuis 2 semaines, je récupère aussi les contenants en carton de lait (Merci pour l’idée Raymond). Pour tous mes contenants, je fais des trous au fond pour permettre l’égouttement de l’eau. 

ASSUREZ-VOUS QUE VOS CONTENANTS SOIENT D’UNE PROPRETÉ SANS REPROCHE et ce, pour éviter l’apparition de bactéries qui pourraient détruire vos plants comme la fonte des semis.  

Fonte des semis:  

Il existe un produit pour prévenir cette peste... le No-Damp qui est un fongicide contre la fonte des semis, il suffi d'en ajouter dans votre terreau lorsque vous semez vos semences.  Le pot n'est pas gros (60ml) mais sincèrement, malgré tous mes semis, je n'ai pas passé au travers encore. Je me croise les doigts, la fonte des semis n'est pas pour moi.

Pour en savoir plus long, sur cette maladie, 

Cette bactérie apparaît souvent à cause d'un excès d'humidité. La fonte est un champignon qui prolifère à la surface du terreau et coupe "les tiges" de vos plants. Il existe différentes manière d'en venir à bout, voici un lien en "OR" pour en savoir plus La fonte des semis 

Par contre, si vous utilisez dès le début un bon terreau ou enlevez les excès d'humidité sur vos plastiques; la fonte des semis ne se présentera pas.

Pour en discuter, n'hésitez pas à venir en parler sur mon forum "Jardinez et jasez potager", il y a une section juste pour les semis intérieurs.


Ne pas oublier de bien identifier ses contenants, j’utilise des bâtonnets de popsicle, si vous utilisez un collant sur votre contenant, ne pas utiliser sur les contenants de mousses … à la longue, ils vont décoller car ils seront mouillé et l'humidité les fera décoller. 

Lorsque vous déposez votre terreau dans vos contenants, il faut que celui-ci soit mouillé et un peu « compacté », ce qui réduira le volume du terreau et vous pourrez en ajouter encore. Pourquoi mouiller le terreau avant de mettre les semences ? Simplement pour permettre aux semences d’être dans l’humidité sans recevoir un trop gros flot d’eau, ce qui les déplaceraient dans vos 
contenants. Par la suite, vous pouvez arroser avec un « atomiseur ». Il ne faut pas oublier qu’au début jusqu'à l’apparition des 2 premières feuilles, il faut un couvercle ou un plastique pour mettre sur vos contenants. 

Quand il s’agit de mettre en terre les semences, vous devez vous poser la question suivante : Est-ce que vous enterrez la semence ou non? Voici ma réponse qui n’est pas du tout scientifique, simplement l’expérience. Lorsque vos semences sont « lilliputiennes » (minuscule) vous n’avez qu’à les déposer sur le terreau et de faire une pression avec votre doigt, elles adhéreront et cela sera suffisant. Si par contre, votre semence est d’une grosseur d’un pois, il faut faire un trou dans le terreau pour disposer votre semence, ne pas l’enterrer à plus de 1 cm. Ma réponse scientifique vous diras qu'il faut semer vos graines à 2 fois plus creux que la grosseur de la graine. 

Pourquoi repiquer ? Il faut procéder au « repiquage » de certains plants, il faut par contre le faire seulement lorsque les 2 premières « vraies feuilles » vont apparaître. Eh! Oui, les 2 feuilles que vous voyez au début, s’appellent des cotylédons.

et il faut alors attendre l’apparition des 2 autres feuilles qui sont les bonnes.

Lorsque vous semez dans vos contenants ou caissettes, il arrive souvent que vos semences soit de taille « lilliputienne » (minuscule) et que lorsque ça pousse, vous remarquiez que vos plants seront très rapproché. Si vous devez les « repiquer » , il faut se rappeler que les plants sont très fragile et subissent un choc à chaque "repiquage" et que quelques-uns ne tolèrent pas du tout le repiquage. 

C'est pour cela qu'avant de procéder à mes premiers semis, je décide immédiatement des plants qui ne seront pas "repiqués" en les semant
directement dans un pot de tourbe biodégradable. De cette façon, il s’agit de regarder la croissance et de garder qu’un plant par contenant et de couper la tête des autres plants autour, ne pas déranger les racines, car très fragile. 

Il est prouvé que moins on manipule et moins on "repique" un jeune plant mieux il croîtra. Une seule exception... pour ceux qui comme moi partiront des tomates à l'intérieur, elle semble végéter de mieux en mieux lorsqu'on l'a "repique" plus profondément à chaque fois. Pour réussir le "repiquage" de vos semis, usez de délicatesse et travaillez avec minutie. 

Lorsque les cotylédons sont apparus, j'ajoute toujours dans mon eau d'arrosage un supplément liquide de fer dont la formule est 8-7-6 de Miracle-Gro, (Merci MVerdon pour le tuyau!) soit une quinzaine de gouttes pour 2 litres d'eau. C'est un engrais liquide pour plantes d'appartement avec 
Fer chelaté, ce qui aide les plants à se fortifier et solidifier les tiges. 

NB: Comme mon texte original a été écrit en 99, depuis ce temps,  j'ai amélioré ma technique dans mes semis, surtout pour la nourriture / l'engrais que je donne au semis pour leur permettre de se solidifier sous mes néons, alors j'utilise aussi:  
  • Engrais organique - Algue marine ACADIE 
  • Engrais concentré à base de poisson 5-10-5  de Wilson

qui doivent être dilué avant d'être utiliser et je peux vous assurer que mes semis l'apprécient énormément, mes plants sont plus fort et développe le système racinaire de façon remarquable.  Même rendu au potager, l'engrais organique profite à mon plant de belle façon.


Avant de sortir les plants à l'extérieur, il est important de les "acclimater", il suffi de sortir vos caissettes à l'extérieur quelques heures par jour pour les exposer graduellement au soleil, froid et vent, jamais la nuit, car le gel pourrait venir anéantir vos plants.


Livres sur les semis: 

-
Des semis réussis: une façon d'économiser par Larry Hodgson, Coll. Terre à terre 
-Réussissez vos semis par Nicole & Patrick Mioulane, 1988, Paris 
-Les semis : Comment les réussir chez vous par Larry Hodgson, 1995, Ed. Versicolore 
-Le Jardinage écologique *** par Yves Gagnon 
-Le Jardinage au carré par Mel Bartholomew 
-Semis et Multiplications par Stein Siegfried, Ed. Chanteclerc 
 

Pour voir différentes photographies de semis intérieurs de légumes, cliquez ICI pour voir la suite de cette page.  

Par ailleurs, au plaisir de vous lire sur mon forum dans la section "Vos semis intérieurs".

 

Page mise à jour au 04 mars 2009 07:21

Copyright © 1999-2009  Manon Collard - Tous droits réservés - 
Les fonds d'écran, curseurs, images, photos et textes reliées à ce site appartiennent exclusivement à Manon Collard et ne peuvent être reproduites ou utilisées sans autorisation écrite de la part de l'auteur, sans quoi des poursuites judiciaires pourraient être entamées.  Prière de ne pas utiliser en tout ou en partie sans mon autorisation écrite.   Je vous suis gré de bien vouloir respecter mes droits.